Quels sont les symptômes d’une insuffisance cardiaque ?

L’insuffisance cardiaque est une pathologie dans laquelle le muscle cardiaque est affaibli et n’est plus capable de pomper efficacement le sang.

En France, l’insuffisance cardiaque toucherait 2,3% de la population française adulte et 10% des personnes de plus de 70 ans, soit plus d’un million de personnes.

Le terme « insuffisance cardiaque » ne signifie pas que le cœur arrête de pomper, mais plutôt que le muscle cardiaque n’est plus capable de pomper de façon efficace ou suffisante le sang pour répondre aux besoins du corps.

Par conséquent, le patient se sent fatigué, sans énergie, essoufflé et l’organisme fait de la rétention d’eau.

 

Insuffisance cardiaque

 

Quelles sont les causes d’une insuffisance cardiaque ? 

Généralement, elle se développe lentement après une lésion cardiaque.

Il n’existe donc pas de cause unique, et il arrive parfois qu’on en ignore les causes.

Les causes les plus courantes sont les suivantes :

  • Antécédents de crise cardiaque (infarctus du myocarde),
  • Coronaropathie,
  • Hypertension artérielle,
  • Maladie des valves cardiaques (valvulopathie),
  • Infection cardiaque (myocardite),
  • Maladie cardiaque congénitale,
  • Inflammation de l’enveloppe interne du cœur (endocardite),
  • Diabète (carence ou défaut d’utilisation de l’insuline).

Quels sont les symptômes d’une insuffisance cardiaque ? 

L’insuffisance cardiaque est une pathologie dont l’aggravation est progressive.

Au début, le patient peut ne ressentir aucun symptôme mais, avec le temps, son coeur va perdre progressivement son rôle de pompe et il va commencer à ressentir plusieurs, voire tous les symptômes suivants :

  • Manque d’énergie chronique,
  • Difficulté à vous endormir à cause de problèmes de congestion respiratoire,
  • Confusion et/ou troubles de la mémoire,
  • Besoin d’uriner la nuit plus fréquemment,
  • Gonflement des pieds et des jambes,
  • Essoufflement,
  • Abdomen gonflé et douloureux avec perte d’appétit,
  • Toux grasse.

 

Formation insuffisance cardiaque

 

Un bilan médical

En présence de symptômes évocateurs (fatigue, essoufflement, œdèmes…), un bilan est nécessaire.

Le bilan médical permet au médecin de confirmer l’insuffisance cardiaque, d’en évaluer la gravité et d’en rechercher la cause (séquelles d’infarctus du myocarde, hypertension artérielle (HTA), maladie des valves cardiaques, maladie du muscle cardiaque…).

Seul un médecin peut dire si le patient souffre d’insuffisance cardiaque et indiquer le stade d’évolution de la pathologie. Le médecin examinera les antécédents médicaux du patient, notamment ses maladies antérieures et actuelles, ses antécédents familiaux et son mode de vie.

Un examen clinique

Dans le cadre d’un examen clinique, le médecin vérifiera également le cœur, les poumons, l’abdomen et les jambes pour voir s’il y a des signes d’insuffisance cardiaque.

Pour écarter ou confirmer le diagnostic, votre médecin pourra prescrire un ou plusieurs des examens diagnostiques suivants :

  • Échocardiographie
  • Électrocardiogramme (ECG)
  • Radiographie thoracique
  • Épreuve d’effort
  • Cathétérisme cardiaque (exploration du cœur à l’aide de sonde) ou coronarographie

Quelles sont les options de traitement ?

Chez certains patients souffrant d’insuffisance cardiaque, les cavités inférieures (les ventricules) du cœur ne battent pas en même temps, ce qui oblige ce dernier à fournir plus d’effort pour pomper le sang vers l’ensemble du corps.

L’insuffisance cardiaque est une pathologie progressive.

Le cardiologue peut proposer différentes options thérapeutiques qui pourront ralentir la progression de la maladie, renforcer l’efficacité du cœur et améliorer la qualité de vie du patient.

Ces options peuvent inclure un traitement médicamenteux, un changement de mode de vie, la pratique d’une activité physique et la pose d’un dispositif médical thérapeutique, voire une combinaison de ces traitements.

Seul un cardiologue est en mesure de déterminer la meilleure option.

Par ailleurs, un médecin peut recommander des changements de mode de vie comme…

  • Arrêter de fumer,
  • Limiter la consommation de sel,
  • Perdre du poids ou réduire le niveau de stress.

Ces changements peuvent contribuer à atténuer certains des symptômes de l’insuffisance cardiaque et diminuer la fatigue du cœur.

De nombreux médicaments sont utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque. Un médecin peut prescrire des inhibiteurs de l’enzyme de conversion, des bêtabloquants, des anticoagulants et des diurétiques, entre autres.

En général, on utilise une combinaison de médicaments.

Il se peut que l’implantation d’un appareil cardiaque appelé dispositif de resynchronisation cardiaque soit indiquée. Celui-ci envoie des impulsions électriques aux cavités inférieures du cœur pour les aider à battre d’une façon plus coordonnée ou « synchronisée ». Cela peut aider à améliorer l’efficacité de pompage du cœur.

Si l’insuffisance cardiaque est causée ou aggravée par une valve affaiblie, un médecin pourra envisager la chirurgie cardiaque pour réparer ou remplacer la valve. Si l’insuffisance cardiaque est grave et irréversible, une transplantation cardiaque peut être envisagée.

Vous aimeriez en savoir plus sur l’insuffisance cardiaque ? Vous souhaitez suivre une formation de santé haut de gamme ?

Synergy Santé, organisme de formations de santé de grande qualité à Marseille, vous propose de nombreuses formations.

Ainsi, pour en savoir plus sur cette formation, contactez Synergy Santé !